Age : 18 minimum
Avertissement : Le contenu du site ABKingdom est réservé aux adultes.
ABKingdom est un site communautaire dédié aux adeptes des couches. Bien qu'il ne soit pas réellement un site pornographique, le contenu peut être choquant ou mal compris par certaines personnes, vous devez donc avoir 18 ans ou plus pour pouvoir le consulter.
En acceptant d'entrer sur ce site, vous confirmez avoir lu et compris cet avertissement, ainsi qu'avoir l'âge minimum requis.
Entrer         Sortir
For more information about diapers fetish, please visit the site Diaper Alliance Foundation:
Diaper Alliance Foundation
Label RTA
Afin de protéger les mineurs, ce site utilise le système de protection RTA. ICRA a fermé et n'est plus supporté.
Vous pouvez activer le contrôle parental de votre coté pour éviter que vos enfants visitent ce site.
Norton Safe Web
Ce site web a été certifié comme étant sûr par Norton.
Publicité ▼
Fétichisme des couches et actualités pour adultes
Ajouter une réponse
Traduire cette page
Coloscopie et bien-être DL
68 messages 3209 vues
 
Le 8 juin 2016 à 14:27
FR France
Il y a quinze jours, j'ai subi une colo complète sous anesthésie générale. Banal en fait, sauf qu'elle exige une préparation soigneuse du côlon, c'est-à-dire une purge sévère, pour que l'organe se présente net au GHE manipulant l'endoscope. C'est d'ailleurs évalué par un score dit de Boston.

Et l'absorption, la veille à 17 heures, du premier litre de Moviprep (le suivant est à 4h30 du matin) vous met tout de suite dans l'ambiance des "évacuations d'urgence".

Grâce au plaisir de porter changes et culotte imperméable, j'ai ressenti beaucoup moins de stress : je me souciai peu des écoulements incontrôlés qui ne manquent pas de survenir (et dont on vous prévient d'ailleurs d'avance...), et j'ai pu arriver détendu au service de chir ambulatoire ; on m'installa illico sur un brancard muni d'une grande alèse absorbante, au cas où...

Détail supplémentaire : j'étais arrivé à l'hôpital avec le harnachement ci-dessus décrit. Au déshabillage, l'infirmière, compréhensive, me proposa un sac étanche et opaque pour l'y glisser, le temps de l'examen, et m'indiqua qu'elle pouvait me proposer un pants plus "léger" pour le retour à domicile en ambulance (interdiction absolue de conduire pendant 12 heures après l'anesthésie générale).

C'est juste un témoignage où l'utile rejoint harmonieusement l'agréable.
Tout ce qui peut diminuer l'inquiétude est bienvenu.

Avez-vous vécu déjà de telles situations ?

PVC90
Le 8 juin 2016 à 15:43
AT Autriche
Oui

Après c'est l'orchestre symphonique : car pour tendre la paroi de l'intestin on gonfle celui-ci avec du gaz carbonique q"il faut évacuer
Bonjour la musique !!!
Surtout si l'on est plusieurs dans la salle de réveil

Avant ont utilisait de la la baryte pour les cliches radiologique c’était un autre sport pour rester "politiquement correcte""!!!

il y avait toute une préparation avec la baryte ceci pour les clichés double contraste avec des épisodes pas toujours comiques !!!

il y a eu des progrès

Le 10 juin 2016 à 20:55
FR France
Marrant : 316 vues et deux messages... J'ai peut-être fait une erreur d'angle de traitement du thème.

Il n'empêche que ce fut un bon moment thérapeutique et DL ! Grâce au résultat aussi...

Chut, je ne veux pas révéler la chute !

PVC90
Le 11 juin 2016 à 10:55
FR France
Bien que jeune j'ai aussi subi une colo il n'y a pas si longtemps. Et d'ailleurs elle n'a pas été vaine, même si ce qu'on y a trouvé était bénin...
Je crois que j'ai un peu fait le bourrin, j'ai pris ma première solution à 17h comme toi, et la suivante à... 21h !!! Bon du coup j'étais au max sur la fameuse échelle de Boston.
Je dois avouer que j'ai été tenté de faire comme toi pour éviter les écoulements, mais au lieu de ça j'ai passé la nuit aux chiottes ! En tout cas le lendemain je suis sorti rapidement et 2h après la colo j'ai pris ma voiture... (peut être pas très prudent après coup je me suis dit).
Le 11 juin 2016 à 12:50
FR France
Cette précaution concernant la conduite a un fondement "juridique". S'il arrive un accident où le conducteur est responsable, après un tel examen, les assurances ne te couvriront pas, car elles se renseigneront sur les moments précédant le sinistre.

Pareille injonction m'avait été faite pour une angiographie rétinienne. J'avais défié celle-ci, et je l'avais presque regretté, car la dilatation extrême de la pupille, jointe à l'injection IV de fluorescéine et aux innombrables prises de clichés du fond de l'œil, m'avaient fait conduire "en IFR" comme on dit chez les pilotes, c'est à dire pratiquement sans références extérieures à plus de 10 mètres... Et avec un éblouissement terrible.

Merci pour ton témoignage.

PVC90
Le 12 juin 2016 à 19:20
FR France
Et donc tu as évacué les 2L de PEG dans une (des) couche(s) ou bien c'était par précaution pour les petites fuites ?

Ps: une préparation colique avec seulement 2L de PEG, c'est assez "léger", habituellement c'est plutôt 3 à 4L  
Le 12 juin 2016 à 20:01
FR France
Dontworry, il ne s'agissait pas de PEG, mais de Moviprep, une mixture de 2 poudres que l'on mélange juste avant absorption.
La quantité de deux litres, à prendre à 17h et 4h30 du matin, se complétait de 2 litres d'eau pure ou liquide clair, sans résidus, à ingérer après le Moviprep, comme le régime alimentaire des 3 jours précédents, en "rinçage".
C'est vraiment la partie la plus pénible de la colo !

(Je connus aussi le PEG, mais dans le cadre hospitalier lui-même, et il y avait bien 4 litres de liquide à avaler.)

Pour répondre à la deuxième partie de ton post, je compris vite, devant le terrible et interminable effet laxatif du breuvage, qu'un change complet bien épais, et une culotte en plastique bien ajustée, seraient, à cette occasion, le moyen d'éprouver les fonctions d'usage, jusque là un peu reléguées au second plan, en les associant aux fonctions ludiques.

Les secondes furent vites oubliées ! Tant que j'étais chez moi, les fuites ne m'inquiétaient pas outre mesure, mais il en était tout autrement du parcours en ambulance de chez moi à l'hôpital. Et j'eus raison ! Le change complet ID Maxi, renforcé d'un insert, bien contenu dans une 1214 noire, me rendit un fier service en absorbant les derniers écoulements d'un côlon bien secoué, tandis que je sortais du VSL.
Le soin apporté à la propreté de l'organe ne fut pas vain (malgré les souffrances), puisque j'obtins un bon score de Boston, qui permit au GHE de l'explorer dans les meilleures conditions, assurant la fiabilité du (très bon) diagnostic.

Finalement, c'est un excellent souvenir, surtout grâce à la qualité de l'équipe et de sa sollicitude.

Je suis fier d'être DL, y compris en ces circonstances.

PVC90
Le 12 juin 2016 à 21:03
FR France
Moviprep est aussi à base de PEG (polyéthylèneglycol), c'est à dire une grosse molécule aussi appelée macrogol (3350 ou 4000) qui n'est pas digérée par l'organisme.
Mais avec le Moviprep, apparemment tu dois boire 1L de liquide en plus de la mixture, alors qu'avec le colopeg t'as direct les 3 ou 4L à boire.
Dans le service de chir digestive où je suis passé, ils n'utilisaient que le colopeg. Et je n'ai pas le souvenir de patients portant des couches spécialement pour la préparation.
Le moviprep est peut être moins écœurant du coup ?

Ps: tu as du avoir des sensations étranges à évacuer tout cela dans une couche.
Le 12 juin 2016 à 23:09
FR France
Tu es très bien documenté, et je suis heureux de ces échanges avec toi, car nous sommes à la fois dans l'univers médical et DL aussi.

La composition de Moviprep est effectivement à base de Macrogol 3350, à quoi s'ajoutent du sulfate de sodium anhydre, du chlorure de sodium et de potassium, de l'acide ascorbique (vitamine C je crois), et de l'ascorbate de sodium dans le deuxième sachet.

Pour le goût, et à l'attention de tous ceux qui me liront, j'ai rusé. Au lieu d'avaler "à reculons" la boisson cristalline offerte à mon palais, générant, de facto, un haut-le-cœur anticipé, je l'ai dégustée comme un liquide précieux, prêtant à mon imagination le soin de mimer des saveurs flatteuses. Et ça a marché ! Et ça remarchera sans doute s'il le faut.
Engagé dans cette démarche thérapeutique indispensable, je ne pouvais faiblir devant cet obstacle. L'eau pure, après, était moins contrastée certes, mais, fraîche, elle atténuait l'arrière-goût lourd du Moviprep.

Quant à la sensation de l'évacuation dans le change complet, je ne pouvais qu'accepter ses inconforts ou inconvénients (avec une toute petite pointe de plaisir ambigu). Le service de chir amb m'avait prévenu de cette possibilité d'une évacuation finale, surtout dans les circonstances de stress ici prévalentes, et je leur avais fait part de mes pratiques de protection, approuvées sans réserve par mon interlocutrice. Au demeurant, ces derniers miasmes sont prévus, car le brancard / lit opératoire était revêtu de deux grandes alèses bien rassurantes.

Rapidement sous narcose, je ne me souviens plus de ce qui s'est passé après... Le seul truc qui est évident, c'est que le côlon, même sain, est "drôlement" malmené par le coloscope, et il le manifeste au sortir de l'anesthésie !

J'ai peut-être été un peu long ! Pardonnez-moi tous.

PVC90
Le 13 juin 2016 à 11:43
AT Autriche
Bonjour

Il ne faut oublier le régime alimentaires sans résidu et puis le lavage avec colprep

Pour la coloscopie il endorme le patient
comme dit PVC90 c'est après

Si certains ont connu l'ancienne méthode c'est dire l'opacification de l'intestin avec de la baryte , c'etait assez sportif pour ne pas dire !!!

a+
Publicité ▼
Copyright © 1999-2016 ABKingdom. Tous droits réservés.