Age : 18 minimum
Avertissement : Le contenu du site ABKingdom est réservé aux adultes.
ABKingdom est un site communautaire dédié aux adeptes des couches. Bien qu'il ne soit pas réellement un site pornographique, le contenu peut être choquant ou mal compris par certaines personnes, vous devez donc avoir 18 ans ou plus pour pouvoir le consulter.
En acceptant d'entrer sur ce site, vous confirmez avoir lu et compris cet avertissement, ainsi qu'avoir l'âge minimum requis.
Entrer         Sortir
For more information about diapers fetish, please visit the site Diaper Alliance Foundation:
Diaper Alliance Foundation
Label RTA
Afin de protéger les mineurs, ce site utilise le système de protection RTA. ICRA a fermé et n'est plus supporté.
Vous pouvez activer le contrôle parental de votre coté pour éviter que vos enfants visitent ce site.
Norton Safe Web
Ce site web a été certifié comme étant sûr par Norton.
Publicité ▼
Fétichisme des couches et actualités pour adultes
Publicité ▼
20 commentaires
Article écrit par Kabana
Publié : le 8 mars 2015 26584 vues
Tags : interview, diapergirlfaye
Partager cet article
Envoyer un lien vers cet article

Translate this article

Interview de Faye et Nikki du site DiaperGirlFaye

Elle est belle et les couches n'ont plus de secrets pour elle

Il y a plusieurs sites proposant du contenu commercial qui ont vu le jour dernièrement, mais peu méritent vraiment un détour et DiaperGirlFaye (abrégé DGF) en fait partie d'après moi. La première raison c'est qu'il propose presque exclusivement des vidéos et des photos de Faye, un modèle charmant déjà célèbre qui est très à l'aise avec les couches. La seconde c'est qu'elle travaille en tandem avec une réalisatrice d'exception, Nikki, et que le résultat est vraiment intéressant.

J'ai particulièrement apprécié les vidéos où Faye se confie à propos de sa vie, de ce qu'elle aime et bien sûr de ce qu'elle pense des couches, et souvent dans des endroits assez inhabituels. Pour les francophones pur et dur, vous devrez vous contenter de l'image car tout est en anglais, mais si vous comprenez un peu vous allez passer de bons moments en écoutant et en regardant leur travail.

Elles ont accepté toutes les deux de répondre à une interview croisée, j'ai préféré tout garder car il y a beaucoup d'informations intéressantes. Je leur laisse donc la parole :

Kabana : Faye et Nikki, pouvez-vous vous présenter et nous en dire un peu plus sur vos carrières ?

Faye : Je m'appelle Faye Taylor, je viens de Sheffield au Royaume-Uni et je porte des couches depuis quelques années déjà.  J'ai travaillé comme modèle glamour et comme modèle fétichiste pendant les dix dernières années. J'aime découvrir et essayer de nouvelles choses, et lorsqu'une amie m'a initié aux couches pendant un shooting, j'ai vraiment eu envie d'en savoir plus.

Nikki : Salut, je m'appelle Nikki Kantaka et je travaille comme photographe et webmaster pour des sites pour adultes depuis bientôt cinq ans maintenant. Je suis la seule directrice de société travaillant à la fois dans le domaine de la gestion de sites web fétichistes et la photographie. Actuellement je suis entièrement focalisée sur mon travail aux côtés de modèles individuels qui ont leur propre site web.

Kabana : Nikki, comment devient-on webmaster de sites pour adultes ?

Nikki : Mon mari a toujours eu un intérêt pour divers aspects du BDSM, en particulier le fétichisme du jeu de rôle animal (Pony Play). Il a été photographe amateur spécialisé dans la thématique du fétichisme pendant plusieurs années, lorsqu'un modèle l'a contacté pour lui demander s'il pouvait la photographier pour un site web de Pony Girl aujourd'hui fermé. Elle a été avec nous pendant plusieurs shootings et elle nous a dit que nous étions suffisamment équipés pour pouvoir lancer notre propre site web. Mon mari a pris l'idée au sérieux et a lancé rapidement le site PetAndPonyGirls, les sites SimplyRestraints et SteelSubmission sont arrivés dans les deux années qui ont suivi. Au début, j'avais très peu à faire avec la société, mais j'ai rapidement commencé à développer mes propres compétences pour la photographie, la vidéo et la gestion de sites web. La société a rapidement nécessité tellement de travail pour la gérer que l'un de nous devait s'en occuper à plein temps, et il a été décidé que ce serait moi. Au fil des années, j'ai continué à parfaire mes compétences et aujourd'hui je gère la société toute seule.

Kabana : Faye, les sites proposant du contenu commercial autour du fétichisme des couches sont de plus en plus nombreux, pourquoi d'après vous ?
 
Faye : Je pense que la communauté ABDL est en train de se répartir d'une nouvelle manière sur des sites comme Instagram, Tumblr, Facebook et Twitter. Elle est devenue beaucoup plus accessible et je pense que ça a contribué à atténuer le  "tabou" . Il y a de plus en plus de gens qui ont envie de partager leurs expériences et il y a donc davantage de demande pour ce type de contenu en ligne.

Kabana : Nikki, comment avez-vous rencontré Faye ?

Nikki : J'ai rencontré Faye il y a quelques années quand je l'ai embauchée comme modèle pour différents sites web. J'ai été attirée par son profil de modèle, autant par sa bio que par son image pour être parfaitement honnête. C'était un peu farfelu, j'avais un sentiment d'honnêteté à son sujet et sa rencontre a été très sympathique. Je lui ai demandée de travailler avec nous et nous avons continué de l'embaucher assez régulièrement jusqu'au début de l'année dernière au moment où notre affaire actuelle s'est mise en place.

Kabana : Faye, qu'est-ce qui vous a poussé à créer votre propre site web ?

Faye : J'avais travaillé sur la scène ABDL depuis quelques années pour diverses sociétés et j'ai senti que le moment était venu. J'ai toujours eu beaucoup d'idées que je voulais explorer à ma façon et avoir plus de liberté créative sur les projets sur lesquels je travaillais. Je connaissais Nikki depuis quelques années, nous avions toujours eu de bonnes relations professionnelles et c'est une photographe géniale. Donc quand elle m'a dit qu'elle avait commencé à travailler avec des modèles sur des sites web et qu'elles avaient le contrôle total de leur image et sur la façon dont elles voulaient apparaître, je me suis dit que c'était le bon moment. J'avais déjà été contactée quantité de fois pour faire un site, généralement par des gens qui avaient leur propre idée de qui ou de ce que je devrais être. Personne auparavant n'était encore venu me voir pour me demander de travailler avec moi au lieu de me dire quoi faire. Nikki est très exigeante et elle travaille dur en coulisse, même quand elle est malade et clouée au lit ! Je pense que nous faisons une bonne équipe, elle est très intuitive. Elle tend à savoir ce que je pense et bien que ce soit moi qui lui apporte le fétichisme, elle gère ça d'une façon à laquelle je n'aurai jamais pensé.

Kabana : Nikki, lorsque Faye vous a proposé de filmer des séances en couches, quelle a été votre réaction ?

Nikki : Ca ne s'est pas vraiment passé comme ça. Je voulais restructurer ce qui était désormais exclusivement ma propre société pour la rendre plus personnelle. Auparavant, j'avais été la co-directrice d'une société qui gère des sites de bondage et de Pet/Pony Play travaillant avec une grande variété de modèles différents. Certains modèles revenaient si régulièrement que nous pouvions réellement envisager de les embaucher, alors j'ai commencé à envisager la possibilité de demander à certaines d'entre elles si elles aimeraient se lancer dans un projet de modèle en solo avec moi. J'ai discuté de ça avec Faye pendant un shooting et elle m'a dit qu'elle voulait un changement de direction à ce stade de sa carrière. Quelques thés et discussions plus tard, les fondations de DiaperGirlFaye étaient nées.

Kabana : Nikki, est-ce que vous connaissiez le fétichisme des couches avant de travailler avec Faye ?

Nikki : Oui, je connaissais ce fétichisme et je savais que Faye avait déjà travaillé comme modèle pour des sites avec des couches auparavant. En fait plusieurs de nos précédents modèles l'avaient déjà fait aussi.

Kabana : Faye, ce n'est pas simple d'innover aujourd'hui en posant en couches, quel est le petit  truc en plus que vous souhaitez apporter ?

Faye : Je suppose que j'ai toujours voulu faire de mon mieux et partager tout le plaisir que je peux avoir avec tous ceux qui regardent mes photos et mes vidéos. J'ai toujours voulu aller vers cette étape supplémentaire,  pour que les gens qui regardent DGF aient l'impression de me connaître et que ce ne soit pas simplement un site de plus avec une fille en couches. Je suppose que c'est pour ça que je parle de choses qui m'intéressent et que j'amène ma caméra dans tous les endroits que je visite, afin que tout le monde puisse venir aussi.


Kabana :
Vous semblez vraiment à l'aise avec les couches, quand avez-vous découvert ce fétichisme et qu'est-ce qui vous a donné envie d'essayer ?
 
Faye : C'était il y a quelques années, j'étais très amie avec un modèle qui avait déjà essayé auparavant et qui m'avait demandé si je voulais venir pour un shooting photo pour essayer. Je me suis dit pourquoi pas !

Kabana : Nikki, ce n'est pas étrange pour quelqu'un qui n'est pas dans ce fétichisme de filmer une femme en train de porter des couches ?

Nikki : Honnêtement, pas du tout. Je pense que les compétences en photographie pour le fétichisme sont très transposables et qu'à partir du moment du moment où vous n'avez pas l'esprit fermé, il est facile de s'adapter à la plupart des fétichismes et ils sont intéressants à photographier. Je ne devrais peut-être pas le dire, mais parmi tous les sites pour lesquels je fais des shootings, que j'édite et que je mets à jour, DGF est probablement mon favori.

Kabana : Faye, pouvez-vous nous en dire plus sur votre premier essai avec une couche ?

Faye : La première fois que j'ai essayé, c'était plus une expérience AB que DL. J'avais déjà travaillé pour quelques sociétés aussi bien du coté AB que DL,  et avec le temps j'ai réalisé que j'étais plutôt une DL et pas vraiment une AB. Être DL me semblait être une extension naturelle de ce que je suis et en quelque sorte ça s'est juste inséré dans ma vie.

Kabana : Est-ce que vous n'avez pas eu peur pour votre image en posant en couches ?
 
Faye : Pas du tout. J'ai toujours été à l'aise avec mon image et les habits que je portais, mes coupes de cheveux, mon maquillage. S'il y a bien une chose que j'aime faire, c'est afficher ma couche dans des endroits publiques pour montrer aux gens que je n'ai pas peur et qu'ils ne doivent pas avoir peur non plus. Il y a des choses beaucoup plus dérangeantes que les couches dans le monde, comme la cruauté envers les animaux.

Kabana : Les couches sont en lien avec de nombreux autres fétichismes et activités érotiques, vous intéressez-vous à quelques-uns d'entre eux ?

Faye : S'il y a une chose que j'ai vraiment apprécié sur DGF,  c'est d'être capable de m'exprimer exactement de la façon dont je le voulais. Vous avez peut-être remarqué que je portais  souvent des collants sur le site, je les ai toujours aimés et je pense qu'ils sont très beaux par dessus une couche. J'ai eu aussi la chance d'explorer d'autres fétichismes avec Nikki qui ont toujours fait partie de ma vie, comme l'uro sur GoldenGirlFaye et plus récemment la transformation animale sur PetAndPonyGirls.

Kabana : Aujourd'hui vous publiez une vidéo presque chaque jour, comment se déroule une session typiquement ?

Faye : Le site fonctionne de différentes façons, nous avons des vidéos que j'ai réalisé moi-même et des vidéos et photos que Nikki a réalisé. J'amène une caméra à peu près partout où je vais, donc si je fais quelque chose ou si je vais à un endroit et que je veux le partager, je n'ai plus qu'à filmer. Les shootings avec Nikki sont plus structurés. Nous vivons dans des lieux différents au Royaume-Uni et nous nous téléphonons presque chaque jour pour discuter de nos idées. Une journée typique démarre pour moi avec des retrouvailles autour d'un thé, ensuite nous nous attelons à la prise de vue des idées dont nous avons discuté. Nous discutons beaucoup de ce qui fonctionne et de ce qui ne fonctionne pas, et nous gardons toutes les deux des listes pour les projets à venir qui nécessitent plus de préparatifs, comme les visites dans le parc. Le site est très fluide dans la manière qu'il ne cesse d'évoluer et de nouvelles idées sont toujours possibles.

Kabana : Est-ce que vous aimez improviser ?
 
Faye : Vraiment, évidemment. J'ai un énorme cahier où je griffonne les idées auxquelles je pense et ce que je voudrais explorer. Certaines sont complexes et nécessitent une planification, comme les excursions en couches pendant toute une journée. D'autres sont plus spontanées, comme hier où j'ai vu un mignon jouet alien et j'ai pensé que ce serait amusant de s'en servir pour le site. Mais de nombreuses fois, ça se passe juste naturellement. Rien de ce que vous pouvez voir sur DGF n'est scripté, tous les scénarios sont réels.

Kabana : Nikki, quelle est l'atmosphère en général pendant un tournage ?

Nikki : C'est léger, détendu et amusant. Comme je l'ai dit, je connaissais Faye avant ce projet mais n'avions pas travaillé de façon aussi proche auparavant. Travailler ensemble a été un peu une révélation et cela m'a certainement permise d'atteindre mon but de faire « mienne » ma société. Je travaille maintenant avec des modèles de façon très différente d'avant où je les embauchais essentiellement pour un nombre d'heures donné. C'est l'antithèse de ça. Nous travaillons ensemble très étroitement et intuitivement, elle est pratiquement un membre de la famille, afin de produire ce que j'espère être de très bons résultats. Nous nous entendons vraiment aussi bien que je pourrai l'espérer quand il s'agit de faire fonctionner les sites sur lesquels nous travaillons ensemble. Il y une honnêteté rafraîchissante dans notre relation de travail que j'apprécie énormément.


Kabana : Faye, vous préférez souvent faire des shootings à l'extérieur, est-ce que c'est plus intéressant pour vous ?

Faye : Certainement, je pense que je suis une exhibitionniste ! Je pense que pour les photos, travailler à l'extérieur c'est vraiment charmant, et Nikki a pris des photos à couper le souffle pour le site. C'est différent pour les vidéos toutefois, je pense que j'arrive mieux à explorer mon coté espiègle. J'aime aussi briser des tabous en me promenant avec des vêtements qui montrent fièrement ma couche à tout le monde sans que je m'en préoccupe. J'ai reçu des messages adorables de DL qui ont vu mon travail à l'extérieur et qui se sentent à l'aise avec l'idée qu'ils pourraient faire la même chose et ne pas avoir peur.

Kabana : Quelle votre expérience la plus amusante qui est arrivée pendant un shooting
en couches ?

Faye : Nous rions souvent pendant les tournages, donc c'est difficile de choisir, mais c'est probablement un incident qui s'est passé l'été dernier pendant que nous filmions à l'extérieur. Nikki et moi avions eu une journée vraiment amusante dans un parc et nous avions filmé beaucoup de bonnes vidéos. Nous sommes restées là un certain nombre d'heures et même si les gens nous regardaient, personne n'a rien dit. En partant, nous nous sommes dits que ce serait amusant de faire une petite vidéo pour dire à quel point la journée avait été chouette. Au moment où je montrais rapidement ma couche, une femme qui devait travailler dans un café à coté est venue nous demander ce que nous faisions. Nikki a essayé d'expliquer que nous étions simplement en train de prendre quelques photos et la femme a crié quelque chose du style « cette fille montre sa culotte ! ». C'était hilarant, car elle n'avait même pas remarqué ma couche pourtant bien visible et qu'elle était plus préoccupée par le fait que je montrais ma culotte ! Nous sommes parties rapidement en nous marrant toutes les deux.

Kabana : Et la moins amusante ?
 
Faye : C'est probablement la question la plus difficile ! Nous nous amusons tellement pendant nos journées que je ne me souviens même pas de ne pas avoir passé un bon moment.
 
Kabana : Nikki, quelles sont les étapes pour atteindre la vidéo finale que les gens peuvent regarder ?

Nikki : Nous devons tout d'abord tourner la vidéo, ce qui peut être plus ou moins simple selon l'endroit où elle est tournée et selon le sujet. Nous aimons toutes les deux faire des prises de vues à des endroits qui peuvent être plus compliqués, mais aussi beaucoup plus amusant. Après le tournage, je charge les fichiers vidéos sur mon PC, je les sépare en différentes vidéos et je les modifie pour le web. C'est de loin la partie la moins intéressante, les tournages sont bien plus excitant ! Une fois éditées, les vidéos sont traitées et mises en ligne sur notre serveur, et le site web est mis à jour pour les inclure. Il y a beaucoup de travail qui se fait en arrière-plan avant qu'une vidéo qui a pu être tournée en cinq minutes puisse enfin apparaître sur le site et être téléchargée.

Kabana : Avez-vous une anecdote rigolote que vous aimeriez partager ?

Nikki : Je posséde trente-trois chats et il y a donc beaucoup d'interférences de chat pendant les tournages ! Il y a eu cette fois où je faisais un tournage avec Faye dans mon escalier à la maison quand un petit chaton Maine Coon est monté derrière moi et a expulsé une énorme, bruyante et puante crotte liquide, vous ne pouvez pas imaginer ! Et il y a eu cette fois où l'on s'est fait surprendre  pendant que je filmais Faye alors qu'elle en train de jeter son paquet de couches usagées dans la poubelle d'un parc où nous avions filmé. Il y a eu une petite vidéo montrant ce moment sur le site :-)

Kabana : Faye, qu'est-ce que vous aimez particulièrement faire avec une couche ?
 
Faye : J'aime le fait que porter des couches me permette de me sentir insouciante, surtout à l'extérieur. Je pense que mon truc préféré à propos des couches, c'est que j'ai toujours un sourire sur le visage et une démarche rafraîchissante quand j'en porte une.


Kabana : Quelles sont vos couches favorites ?

Faye : Les TenaSlip Maxi sont mes favorites, ainsi que les Abriform X-Plus et les Molicare, sans oublier les Pampers BabyDry, qui sont un classique.

Kabana : Est-ce qu'il vous arrive de jouer avec les couches hors caméra ?

Faye : On me pose souvent cette question et la réponse est oui, bien sûr que je le fais. J'en porte quand je le peux, ce qui veut dire que parfois je ne peux pas. Quand je pose comme modèle en sous-vêtements par exemple pour une société, je n'en mets évidemment pas, ou bien si je pose nue alors bien sûr je n'en mets pas non plus :-)

Kabana : Que pensez-vous du regard du grand public en général à propos du fétichisme des couches ?

Faye : Je pense qu'il est encore assez mal compris et qu'il existe différentes facettes de ce fétichisme. Il y a les AB, les DL, l'AgePlay,  la régression, l'incontinence et tout un tas de façon différentes façons dont les gens l'explorent. Je pense que c'est encore considéré comme un tabou ou quelque chose de mal d'une certaine façon. C'est pourquoi j'essaie d'en parler ouvertement et honnêtement aux gens qui me posent des questions là-dessus, que ce soit dans les salons de coiffure ou à un ami d'un ami pendant une fête. Lorsque nous ajoutons une vidéo sur DGF en indiquant qu'elle a été tournée dans la maison de ma maman, c'est vraiment le cas, elle connaît DGF, tout comme ma famille, qui ont toujours su à propos de la scène ABDL et ils n'ont pas peur de le dire aux gens qui leur demandent « qu'est-ce que fait votre Faye ces derniers temps ? » Avec un bouche-à-oreille positif et une grande communauté en ligne, je pense que ce ne sera pas long avant que la scène ABDL ne soit plus un tabou pour le grand public, et ça c'est super.

Kabana : Pouvez-vous nous en dire plus sur la place de ce fétichisme dans le milieu des modèles ?

Faye : Je pense que c'est quelque chose que beaucoup de modèles sont curieuses d'essayer à un moment ou à un autre. Je pense que comparé à certaines choses potentiellement dangereuses que l'on demande parfois aux modèles, comme poser dans des lacs d'eau glacée en hiver, le fétichisme des couches est en fait une expérience vraiment libératrice et amusante.

Kabana : Vous avez probablement travaillé avec d'autres modèles qui posaient en couches, qu'est-ce qu'elles en pensaient ?

Faye : Ca dépend vraiment des personnes. Certaines filles aiment ça et d'autres essaient et décident que ce n'est pas pour elles. L'année dernière j'ai eu la chance de rencontre Chayse Black, elle a son propre site ChayseBlackKink où elle explore différents fétichismes qui l'intéressent, du bondage aux chaussettes et toutes sortes d'autres choses. Nikki s'occupe des shootings pour son site et m'a expliqué qu'elle voulait essayer les couches, alors je l'ai invitée sur DGF. Au début de la journée, elle n'avait encore jamais essayé une couche, et à la fin nous étions toutes les deux en train de courir dans le jardin en faisant une bataille de dinosaures, c'était génial. Je me sens chanceuse d'avoir pu l'initier à ce fétichisme.

Kabana : Que pensez-vous des sites communautaires ABDL aujourd'hui ?

Faye : Je suppose que comme pour la plupart des choses, il semble en y avoir de plus en plus. Certains sont bons et d'autres ne décollent pas vraiment. Je pense que c'est une bonne chose qu'il y ait une prise de conscience croissante pour tous les genres de fétichismes, et qu'il y ait des endroits sûrs où les gens puissent se retrouver et discuter ensemble de leur style de vie sans être jugés.


Kabana : Quels sites visitez-vous ?
 
Faye : ABKingdom bien sûr ! Mais aussi FetLife où mon profil est DiaperGirlFaye et DiaperBook où je reçois de nombreux messages me demandant si c'est vraiment moi, haha ! Oui, c'est bien moi et mon ID est db511d40ab172c7.

Merci à vous deux pour cette interview, on vous souhaite bonne chance dans vos projets !
Commentaires
il y a 2 ans
Interview intéressante, c'est toujours sympa de savoir qu'un modèle aime vraiment poser en couche.
il y a 2 ans
C'est sympa, merci !
il y a 2 ans
Merci pour cette interview frais et sympathique
il y a 2 ans
Belle interview, Bravo et Merci
c'est très intéressant et agréable a lire.
il y a 2 ans
Hi, Nikki from Diaper Girl Faye here. :-) Just wanted to say thanks again to Kabana for offering to interview us, and to all who have taken time to read.
il y a 2 ans
Merci pour cette petite interview qui est très sympathique , je suis aussi d'accord sur le faite que certains utilisent des réseaux sociaux comme Facebook Twitter ou Instagram pour que l'on soit un peu plus connu , c'est un très bon outil pour faire aussi Évoluer les mentalités.
Bien que beaucoup ici ne veulent pas en entendre parler et pourtant c'est peut-être un tort car sur Facebook on trouve beaucoup de groupes du monde entier et on trouve des infos très intéressantes.

Il ne faut pas oublier une choses , c'est à nous de faire Évoluer les mentalités . À nous de montrer les vrais facettes du côté ABDL, et pas que ceux que les médias on envie de montré comme on l'a pus le voir dans certains reportages qui sont plutôt fait pour nous critiquer.

Disco***
il y a 2 ans
Très sympa cette petite interview fraîche et légère orchestrée par Kabana, le roi des unterwiewers ! ^^
il y a 2 ans
C'est intéressant d'avoir un point de vue féminin sur la communauté ABDL.
Interview très instructive et... Belles photos!
il y a 2 ans
Vraiment intéressant. J'ai toujours admiré Faye. Elle est si jolie, naturelle et tellement à l'aise en couche, je me suis toujours demandé si elle était une très bonne comédienne ou si elle aimait vraiment en porter. Je la trouve encore plus ravissante maintenant.
il y a 2 ans
Jolie interview :-)

Ça m'étonnerait que ce sujet récolte 700 commentaires :-P

Remarques avec les jolies photos les Kleenex peuvent servir à autre chose MMMMOOOUUUUAARRRRRRR lol
il y a 2 ans
Très sympa cette interview, ça fait du bien d'obtenir un point de vue honnète des modèles et des gens qui font ces vidéos. Comme c'est quelque chose de pas commun, ça permet de sortir des aprioris et de comprendre la démarche.
il y a 2 ans
Excellente interview qui joue la proximité avec un des meilleurs mannequin de notre communauté. Plein de fraicheur et de sincérité. On croirait avoir Faye dans le salon autour d'un thé.
il y a 2 ans
cool!
il y a 2 ans
Interview très intéressante et très agréable à lire c'est sympa de voir les mannequins s'ouvrir sans honte et en présentant leurs fétiches et comment elles le vivent meme si la il n'y en a qu'une ^^

Toutefois petite erreur dans le texte : dans la réponse à la question : "Que pensez-vous du regard du grand public en général à propos du fétichisme des couches ?" il y a une répétition du mot "façon" : "tout un tas de façon différentes façons dont les gens l'explorent"

ça ne change pas grand chose au plaisir de la lecture mais tout de même ^^
il y a 2 ans
j'aime bien tes photo j'adore trop.
Veuillez vous connecter pour ajouter un commentaire.
Copyright © 1999-2016 ABKingdom. Tous droits réservés.